Parc national de Moukalaba-Doudou

Parc national de Moukalaba-Doudou

Refuge des grands singes et lieu historique, le parc national de Moukala-Doudou fait partie des sites qui font la réputation du Gabon.

Un site historique

Le Gabon possède 13 parcs nationaux, dont celui de Moukalaba-Doudou qui est situé dans une zone côtière au sud-ouest du pays. S’étendant sur une surface de 449 548 ha, il réunit deux aires protégées, qui sont : le Moukalaba et les Monts Doudou.

D’après les fouilles réalisées par les archéologues dans la zone Mpanza, les habitants de cette région fabriquaient de la céramique.

Ces chercheurs y ont, également, trouvé des sanctuaires qui leur ont permis de découvrir d’anciennes croyances auxquelles les hommes d’aujourd’hui accordent encore une place importante. Moukalaba-Doudou abrite également les refuges de l’une des personnalités qui ont marqué l’histoire du Gabon : Nyonda-Makita, connu sous le nom de Mavouroulou.

Il s’est battu contre les forces coloniales européennes qui ont tenté de pénétrer dans son pays. Ces vestiges historiques ont permis à ce site de faire partie de la liste indicative des patrimoines mondiaux de l’UNESCO depuis le 20 octobre 2005. S’ajoutant à cela, dans le site de cet organisme, sa richesse naturelle est comparée à celle de l’Etat de Tasmanie en Australie.

Une faune et une flore riches

Le parc national de Moukalaba-Doudou est formé de montagnes marécageuses ornées par des papyrus, de rivières ainsi que de forêts humides.

On y trouve également plusieurs centaines d’éléphants qui s’attroupent dans les papyrus de juin à septembre. Les primates qui y vivent font la réputation de ce site. Effectivement, les gorilles et les chimpanzés y sont nombreux, ce qui en fait le principal habitat des grands singes du Gabon.

Selon la culture Punu, ces animaux sont sacrés et ne doivent, en aucun cas, être chassés. Dans ce site, on peut également trouver divers oiseaux migrateurs à savoir les cigognes et les hirondelles striées ainsi que des hippopotames et des Cobes de Fassa. Son relief accidenté les protège des prédateurs.

Afin de permettre aux visiteurs du parc de profiter de cette nature, des randonnées de 4 à 6 heures y sont organisées quotidiennement.