Parc national de la Lopé

Parc national de la Lopé

Le Gabon fait partie des pays africains les plus riches. Il a aussi la particularité d’avoir conservé sa faune et sa flore. Un des parcs les plus connus du pays est le Parc National de la Lopé, qui est un site protégé.

Histoire du parc

Le Parc National de la Lopé est la première aire protégée du Gabon. En effet, elle a été créée en 1946 sous le nom de la Réserve de faune de Lopé-Okanda. Le parc fait presque 5 000 km², dédiés à la forêt équatoriale et aux animaux emblématiques de l’Afrique Centrale.

Le parc possède une station de recherche appelée Mikongo. Entre les années 2000 et 2001, le parc a assisté au plus grand dénombrement de mandrill en Afrique Centrale. Le groupe de mandrill comptait environ 1 500 individus.

C’est en 2002 que le parc est réellement créé, sous la tutelle du Président Omar Bongo. En 2007, le parc est enregistré comme patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à ses doubles valeurs : culture et nature.

Localisation

Le parc se situe dans la province de Ogooué Ivindo, dans la ville de La Lopé. Cette dernière tire son nom de la rivière La Lopé, qui est un affluent du fleuve Ogooué. Le parc se trouve au centre du pays. C’est un excellent endroit pour y faire du tourisme, du safari ou pour juste admirer la vue.

Une faune et flore exceptionnelle

On rencontre de nombreuses populations d’espèces emblématiques : l’éléphant, le buffle, les gorilles et mandrills. Il ne faut pas non plus oublier le perroquet gris, qui est l’emblème du pays.

Sa forêt est une forêt tropicale qui fait partie du deuxième massif forestier du monde. Ces forêts abritent de nombreux animaux, mais aussi des plantes qui sont menacées d’extinction. Le parc propose aussi de magnifiques paysages.