Parc national d’Akanda

Parc national d’Akanda

Situé au nord-est de Libreville au Gabon, le parc national d’Akanda est parc naturel protégée conçu en 2002 sous l’impulsion du président Omar Bongo. Il fait partie des 13 parc nationaux créés pour favoriser un développement intelligent de l’écosystème en créant une nouvelle source de diversification de l’économie et œuvrer à la préservation de la biodiversité. Mais aussi pour développer l’écotourisme afin que les ressources naturelles du Gabon puissent devenir une industrie touristique majeur et ainsi participer à la hausse du Produit intérieur brut national tout en créant des emplois.

Fort de ses 540 km² (surface qui en fait l’un des parcs naturels les plus petits), le parc national d’Akanda possède, une historie ainsi qu’une grande richesse végétale et faunistique.

Un peu d’histoire

Quelques vestiges de la présence allemande lors de la Première Guerre mondiale sont à l’heure actuelle encore visibles sur l’île d’Assimba. Une tombe, des murets, un canon, une part d’histoire vie encore au milieu du parc.

Des plantes uniques

Bordé de forêts humides, le parc héberge de nombreuses plantes endémiques. La mer apporte un surplus d’humidité favorable à la pousse de ces végétaux. Des orchidées, des palmiers, autant de formes de plante rare que l’on ne retrouvera uniquement qu’au Gabon.

Des mangroves à perte de vue

Formant un gigantesque labyrinthe, les mangroves marines, demeure de nombreuses espèces sauvages, proposent un spectacle attractif et fascinant.

Le règne des oiseaux migrateurs

Zone importante pour le passage des oiseaux, le parc accueille de nombreux migrateurs. Simple escale ou séjour prolongé, plus de 40 000 espèces traversent le parc au mois de septembre.

Baies, forêts côtières, mangroves, réserve ornithologique, une biodiversité riche entre ciel et mer.